21.4.18

They know better

Elders know better

Troisième gâteau au caramel du mois. Le caramel a enfin été parfait.



 La pâte était presque parfaite. Mais j'ai changé de moule, nouveau paramètre à appréhender pour les prochaines cuissons. Jusqu'ici ce petit gâteau* a rencontré du succès mais je sais qu'il peut encore être meilleur. Parce qu'à chaque tentative j'ai fait de nouvelles erreurs et découvert de nouvelles choses. Je pourrai demain les doigts dans le nez repérer les erreurs que d'autres feront en cuisine et leur donner des astuces.



La vie, c'est exactement ça.

Les personnes qui ont le plus souvent fait la recette savent forcément mieux. Toutes ces personnes qui nous ont lâché des remarques, aînés, parents, voisins, collègues, connaissances ne font par leurs "sabitou**".

Les aînés n'ont pas toujours raison. Le fait qu'ils aient plus d'années ne veut pas dire qu'ils sont plus intelligents. Ça veut dire qu'ils sont tombés beaucoup plus de fois que nous. Ça veut dire qu'ils ont commis beaucoup plus d'erreurs que nous. Ça veut dire qu'ils ont plus de cicatrices que nous et qu'ils ont leurs idées sur comment en avoir moins.

Est-ce pour autant qu'on ne doit pas commettre d'erreurs ? Quelque part on apprend mieux en se trompant. On a aussi besoin d'espace pour chuter au lieu de voir des murs de protection être dressés par ceux qui sont passés par là.
.
Dans tous les cas une fois qu'on a compris tout ça on regarde les aînés presque avec un regard de compassion.

Partagez cette article avec vos aînés, comme pour dire "Merci de me donner ton temps". Ma grande soeur et ma mère sont mes premières sources de tout. Elles ne le savent malheureusement toujours pas mais on ne va pas refaire le monde. Les aînés sont souvent têtus.

Hopefully yours,
Deb

*Lien pour acheter le livre : Gâteaux époustouflants, Mango
** sait-tout

15.4.18

Touchdown ou le bouillon

Je suis finalement cette personne. Dimanche, sourire intérieur, on est devenu la personne qu'on espérait être. Je n'ai jamais compris pourquoi d'après certains, prendre soin de soi, avoir un travail, être sportive, prendre le temps de cuisiner de bons plats, tout en un semblait être un mystère que seules les mères résolvaient. Je ne comprenais pas comment avoir une vie remplie pouvait être un challenge, au lieu d'être "la normalité". And here I am.

Le running est de retour, le linge sèche, et j'aime beaucoup beaucoup mon premier bouillon de boeuf. Touchdown. I am that woman. I am that happy woman. Malheureusement, j'ai toujours les mêmes craintes et les mêmes démons qui finalement tiennent dans cette unique expression : "le regard de l'autre". On ne se refait pas, on passe simplement au chapitre d'après. Comme dans les jeux vidéo. On choisit un personnage qui n'est pas parfait, qui est plus rapide que puissant par exemple. Alors jamais il ne deviendra le plus puissant du jeu. Mais d'un niveau à l'autre, on devra toujours tout miser sur son atout, la rapidité.

Quel serait mon atout ? Mon positivisme bien sûr. Un deuxième atout ? Mes écrits. Un troisième atout ? Allez soyons fous : ma folie et ma créativité. 

Mais pardonnez-moi ces manières et permettez-moi de me (re)présenter. Je me prénomme Debora (sans H, et sans accent aigü tant qu'on y est). J'ai 24 années et demi et ceci est mon humble blog. Il n'est pas foufou, et n'a pas vocation à devenir une référence cependant... Mes textes vous feront sourire, cogiter ou voir les choses du bon côté. Because I can't help it, I'm hopeful Deb. And I'm back :) .

DB